La consultation d’information

C’est la consultation au cours de laquelle vous exprimez votre souhait d’interrompre votre grossesse.Le médecin ou la sage-femme va alors confirmer la grossesse, la dater, et vérifier l’absence de contre-indications.

Le médecin ou la sage-femme vous donnera des informations écrites et orales :

  • Sur les méthodes d’IVG (techniques possibles et notamment les possibilités et les choix dont vous disposez)
  • Sur les lieux de réalisation
  • Sur les risques et les effets secondaires possibles

 

Il vous remettra un guide sur l’IVG que vous pouvez également télécharger ici.

 

Le médecin ou la sage-femme vous proposera une consultation psychosociale, obligatoire uniquement si vous êtes mineure. Cette entrevue est destinée à vous fournir une écoute et un soutien psychologique qui pourront vous apporter une réelle assistance.

 

Après la consultation psychosociale, vous disposez d’un délai de réflexion de 48 heures avant de remettre votre consentement écrit.

 

Et si vous êtes mineure ?

Vous pouvez demander une IVG, quelles que soient les raisons qui motivent votre choix. Vous devez toutefois être vigilante quant à l’avancée de votre grossesse pour pouvoir y avoir recours dans les délais.

 

• Avec le consentement des parents

Vous pouvez demander le consentement de l’un de vos parents (ou du représentant légal) pour vous accompagner dans cette démarche.

 

• Sans le consentement des parents

Si vous voulez garder le secret vis-à-vis de vos parents (ou si vous n’obtenez pas leur consentement), l’IVG est pratiquée à votre seule demande à la seule condition que vous soyez accompagnée par une personne majeure de votre choix.

 

Si vous êtes mineure et que vous en faites la demande, vous pourrez bénéficier de l’anonymat total.

Les dispositions légales prévoient pour les femmes mineures non émancipées et sans consentement parental, une prise en charge totalement gratuite et anonyme de l’IVG.

 

Pour que l’IVG soit pratiquée, vous devez obtenir les documents suivants :

  • L’attestation remise par le médecin ou la sage-femme qui précise que vous avez eu les consultations préalables à l’IVG (la consultation d’information et la remise du consentement),
  • L’attestation de la consultation psychosociale,
  • Votre consentement écrit,
  • Le consentement écrit de l’un de vos parents ou de l’adulte vous accompagnant de votre choix.

 

L’acte est-il anonyme ?

Tout sera mis en œuvre pour respecter votre anonymat.

 

La réalisation de votre IVG en cabinet médical implique une avance de frais et par conséquent une procédure de prise en charge. Votre feuille de soins ainsi que le décompte de remboursement transmis par la caisse de sécurité sociale seront néanmoins aménagés de façon à préserver la confidentialité de l’IVG vis-à-vis de votre entourage.

 

Lors de la réalisation d’une IVG dans un établissement de santé, la dispense d’avance de frais garantit un anonymat complet.