Haut

Les réponses à vos questions :

  • xComment savoir si je suis enceinte ?
     

    Certains signes tels qu'un retard de règles, des seins douloureux ou des nausées matinales doivent vous alerter.
    Toutefois, ils ne sont pas spécifiques de la grossesse. Il est donc important de réaliser un test de grossesse dès le 1er jour du retard des règles disponible en pharmacie, puis d'aller dans un centre de planification ou prendre rendez-vous avec un professionnel de santé (médecin généraliste, gynécologue) pour réaliser un examen médical et d'obtenir prescription pour un dosage sanguin de ß-HCG.

    Pour plus d'informations :

    En savoir plus sur les signes cliniques de la grossesse

  • xComment savoir depuis quand je suis enceinte ?
     

    Remplissez les champs suivants afin de calculer rapidement et facilement la date de votre grossesse. Cet outil vous permet d'avoir une première idée de l'âge de votre grossesse. Allez voir votre médecin pour confirmation. La datation de la grossesse est fondamentale, car passés certains délais, l'IVG ne sera plus envisageable. L'IVG médicamenteuse peut être réalisée jusqu'à 9 semaines d'aménorrhée, et l'IVG chirurgicale jusqu'à 14 semaines d'aménorrhée.

    Merci de saisir une date au format jj/mm/aaaa
     
     

    Pour plus d'informations :

    En savoir plus sur les méthodes d'avortement

  • xJe suis mineure, comment dois-je faire ?
     

    Depuis 2001, vous pouvez bénéficier de l'IVG sans autorisation parentale si vous le souhaitez. Néanmoins vous devrez être accompagnée de la personne majeure de votre choix. Consultez donc votre médecin (généraliste ou gynécologue) ou le centre hospitalier ou de planification le plus proche de chez vous afin d'obtenir les informations nécessaires. Un entretien avec une conseillère conjugale est obligatoire.

    Pour plus d'informations :

    En savoir plus sur qui peut la demander En _blank" href="/userfiles/ivg_info/guide_ivg_2.pdf">Télécharger le dossier guide

  • xQuelle est la méthode d'IVG la plus adaptée à mon cas ?
     

    Un professionnel de santé (gynécologue, médecin généraliste, sage-femme, infirmière, conseillère conjuguale …) pourra vous aider à prendre cette décision. En effet, les IVG médicamenteuse et chirurgicale présentent des spécificités différentes que vous devrez évaluer lors de la consultation médicale.



  • xVais-je avoir mal ?
     

    Dans le cas de la méthode médicamenteuse, l'expulsion de l'œuf est rendue possible par les contractions utérines et abdominales qui peuvent être douloureuses. Dans le cas de la méthode chirurgicale, l'aspiration du contenu utérin déclenche des contractions et peut entrainer des douleurs post opératoires. Toutefois, votre médecin vous prescrira des médicaments anti-douleurs.



  • xDoit-on en parler à ses proches ?
     

    C'est une décision personnelle que vous prendrez en fonction de votre situation. Le soutien de vos parents ou de vos amis peut s'avérer extrêmement précieux pour traverser au mieux cet évènement. Toutefois, vous n'êtes pas tenue d'en informer vos proches. Si vous êtes mineure, vous devrez par contre, obligatoirement être accompagnée par la personne majeure de votre choix.



  • xA qui demander conseil ?
     

    Il existe de nombreux points d'information où vous pourrez bénéficier anonymement et gratuitement de conseils personnalisés.

    Pour plus d'informations :

    En savoir plus sur où aller, comment s'informer ?

  • xPourrais-je avoir des enfants après une IVG ?
     

    La pratique d'une IVG ne conditionne en rien la possibilité de grossesses futures. Vous pourrez donc, dès que vous manifesterez un désir d'enfant, débuter une nouvelle grossesse de façon tout à fait normale. Attention, l'IVG ne protège pas contre une nouvelle grossesse. Vous devrez donc avoir recours à une méthode contraceptive afin d'éviter toute grossesse non désirée.

    Pour plus d'informations :

    S'informer sur le suivi de l'IVG

  • xMes proches ne sont pas au courant, vais-je pouvoir garder l'anonymat ?
     

    La réalisation d'une IVG dans un établissement de santé assure la dispense d'avance de frais et permet de garantir un véritable anonymat de l'intervention.

    Pour les IVG pratiquées en ville dans le cabinet d'un médecin ou dans un centre de planification familiale, la feuille de soins remplie par le médecin ainsi que le décompte de remboursement transmis par la caisse de sécurité sociale, sont aménagés de façon à préserver la confidentialité de l'IVG vis-à-vis de l'entourage.

    Pour plus d'informations :

    S'informer sur l’anonymat de l'IVG

  • xComment se procurer les médicaments nécessaires à l'IVG ?
     

    Seul le médecin qui pratiquera l'IVG vous fournira lui-même les médicaments à prendre.

    Ces médicaments ne peuvent pas vous être délivrés à la pharmacie, même sur ordonnance.

    Attention à ne pas acheter les médicaments vendus sur internet, ils sont illicites et peuvent être potentiellement dangereux.



  • xJe suis étrangère. Ai-je le droit à l'IVG en France ?
     

    Toutes les femmes disposent d'un même droit d'accès à l'IVG en France.



  • xSuis-je remboursée ?
     

    Les interruptions volontaires de grossesse (IVG) par voie instrumentale ou médicamenteuse sont prises en charge à 100% par l'assurance maladie pour toutes les femmes depuis le 31 mars 2013.

    Pour plus d'informations :

    En savoir plus sur les méthodes Télécharger le dossier guide