Haut

Les différents moyens de contraception

  • xLa pilule
     

    C'est le moyen de contraception le plus répandu en France.
    Si elle est prise très régulièrement, la pilule est efficace à plus de 99%. Un seul oubli peut entraîner l'échec de la méthode.

    Toutes les pilules contiennent une ou deux hormones, la progestérone seule, ou en association avec les œstrogènes, et qui sont proches des hormones féminines naturelles.
    Il en existe deux types :

    • les pilules «combinées» ou oestroprogestatives
    • les pilules microprogestatives (contenant seulement un progestatif)

    La pilule agit à différents niveaux : elle bloque l'ovulation, amincit la paroi interne de l'utérus (endomètre), modifie la consistance de la glaire cervicale (sécrétée par le col de l'utérus, elle s'épaissit et empêche le passage des spermatozoïdes).

    La pilule ne protègent pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLe stérilet (ou Dispositif Intra-Uterin)
     

    Le stérilet ou dispositif intra-utérin (DIU) est une méthode contraceptive efficace avec une longue durée d'action (3 à 5 ans en général).

    Ce dispositif est placé dans la cavité utérine au cours d'une consultation par un gynécologue, un médecin généraliste ou une sage-femme.

    Il existe deux types de stérilets : stérilet au cuivre et stérilet contenant un réservoir d'hormone progestative.

    L'action du stérilet au cuivre est double : d'une part la fonction et la viabilité des spermatozoïdes et ovocytes sont altérées par le cuivre, empêchant ainsi leur rencontre, et d'autre part il entraine une réaction inflammatoire locale de l'endomètre rendant difficile l'implantation de l'oeuf dans l'utérus.

    Le stérilet hormonal, quant à lui, agit sur 3 niveaux : il modifie la glaire cervicale empêchant le passage des spermatozoïdes au niveau du col utérin, il agit sur l'endomètre (amincissement) rendant difficile l'implantation de l'œuf dans l'utérus et il peut bloquer l'ovulation chez certaines femmes.

    Le stérilet ne protègent pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLe préservatif
     

    Les préservatifs empêchent le passage des spermatozoïdes dans le vagin, et donc la fécondation.

    Il existe les préservatifs masculin ou féminin.

    Masculin

    Le préservatif masculin est en latex ou en polyuréthane. Il se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration et recueille les spermatozoïdes, les empêchant ainsi d'entrer dans le vagin.

    Féminin

    Le préservatif féminin peut être placé à tout moment avant la pénétration et empêche les spermatozoïdes d'entrer dans l'utérus car il agit comme une barrière sur le col de l'utérus.

    Seuls les préservatifs (masculins et féminins) protègent efficacement contre les Infections Sexuellement Transmissibles.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xL'implant
     

    L'implant contraceptif est un petit bâtonnet souple, posé par un médecin sous anesthésie locale, au niveau de la face interne du bras.

    L'implant contraceptif délivre une hormone de type progestatif pendant 3 ans. Il empêche l'ovulation et modifie la glaire cervicale afin d'empêcher le passage des spermatozoïdes à travers le col de l'utérus.

    L'implant ne protègent pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLe Patch
     

    Le patch contraceptif (ou dispositif transdermique) se présente sous la forme d'un « timbre ».

    Il peut être appliqué au niveau d'une fesse, de l'abdomen ou de la face extérieure du bras.

    Une fois appliqué, il est à changer toutes les semaines pendant 3 semaines. Il délivre une hormone oestro-progestative qui empêche l'ovulation et modifie la glaire cervicale afin d'empêcher le passage des spermatozoïdes à travers le col de l'utérus.

    Le patch ne protègent pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xL'anneau vaginal
     

    L'anneau vaginal est un anneau flexible en plastique poreux qui contient une association d'hormones oestro-progestatives. Il est à insérer au fond du vagin et les hormones sont diffusées pendant trois semaines. A la fin de la 3ème semaine, l'anneau doit être retiré.

    Il délivre une hormone oestro-progestative qui empêche l'ovulation et modifie la glaire cervicale afin d'empêcher le passage des spermatozoïdes à travers le col de l'utérus.

    Ne protègent pas des IST

    L'anneau vaginal ne protège pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLes progestatifs injectables
     

    Cette méthode consiste en l'injection d'un progestatif de synthèse par piqûre intramusculaire tous les trois mois.

    Ces progestatifs empêchent l'ovulation, modifient la glaire cervicale ainsi que l'endomètre.

    Les progestatifs ne protègent pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLe diaphragme et la cape cervicale
     

    Le diaphragme et la cape cervicale se glissent dans le vagin, au contact du col de l'utérus, afin d'empêcher le passage des spermatozoïdes.

    Ces dispositifs doivent être placés avant le rapport sexuel et doivent être retirés plusieurs heures après. Il est souvent recommandé de leur associer l'utilisation de spermicides.

    Le diaphragme et la cape cervicale ne protègent pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLes spermicides
     

    Les spermicides sont des substances qui inactivent ou détruisent les spermatozoïdes.

    Ils existent sous forme de gel ou d'ovules insérés au fond du vagin. Ils peuvent être utilisés seuls ou en association avec des préservatifs (masculin ou féminin), diaphragme ou cape cervicale.

    Les spermicides ne protègent pas des Infections Sexuellement Transmissibles (IST).
    Seul le préservatif (masculin et féminin) prévient de ces IST.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLes méthodes naturelles
     

    Ces méthodes consistent à identifier la période de l'ovulation afin d'éviter les rapports sexuels fécondants pendant cette période là.

    > En savoir plus sur l'ovulation

    Les méthodes naturelles sont peu fiables et imprécises, car l'ovulation peut être avancée ou reculée en fonction du mode de vie, de la femme, du couple...



  • xLa stérilisation à visée contraceptive
     

    La stérilisation a visée contraceptive doit être considérée comme définitive.

    Pour les hommes, cela consiste en une vasectomie, et pour les femmes, il s'agit soit de la ligature de trompes soit de l'obturation des trompes.

    Ces interventions sont réalisées en établissement de santé uniquement (public ou privé).

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org

  • xLa contraception d'urgence
     

    C'est une méthode qui est à utiliser lorsqu'il y a eu un rapport sexuel non ou mal protégé (absence ou accident de méthode contraceptive…).

    La contraception orale de rattrapage également appelée « pilule du lendemain » doit être prise le plus tôt possible après un rapport sexuel non protégé.

    La contraception orale de rattrapage est une méthode occasionnelle. Elle ne doit pas remplacer une contraception régulière.

    Le dispositif intra-uterin au cuivre (ou stérilet) peut être posé en contraception d'urgence jusqu'à 5 jours après le rapport non protégé.

    Pour plus d'informations :

    www.choisirsacontraception.fr www.contraceptions.org